Cours n°1, Le vocabulaire du fantastique.

Publié le par La seconde 9.


Quelques points de vocabulaire..

ATTENTION.
Un même mot, plusieurs aspects. 

Ce livre est fantastique !

Voler? Voilà une idée bien fantastique.

La licorne est un animal fantastique !

Le Horla est une nouvelle fantastique.

  1. Dans la première phrase, fantastique signifie extraordinaire. C’est un adjectif positif. Sa valeur est redoublée par la phrase à la forme exclamative.
  2. Dans la seconde phrase, fantastique a une valeur péjorative. L’idée paraît iréelle et peu probable.
  3. Dans la troisième phrase, la licorne appartient à l’imaginaire. Fantastique est donc l’appartenance à un univers imaginaire, mythologique
  4. Dans la quatrième enfin, c’est un REGISTRE. La nouvelle provoque un effet particulier chez le lecteur : effroi, peur, doute, hésitation par exemple.

*
*  *
Le merveilleux, c'est le surnaturel accepté. Le lecteur ne se pose pas de questions sur un monde régi par ses propres lois. Personne ne s'étonne donc d'animaux ayant la parole.

Dans l'étrange, le surnaturel n'est pas accepté. On tente de l'expliquer grâce à la raison ou à la science. La dame blanche par exemple apparaitrait lors de mauvaises conditions météorologiques : Pas de fantômes, juste du brouillard.

Dans le fantastique, enfin, le surnaturel n'est pas accepté. Néanmoins, on ne trouve pas réellement d'explications. Le lecteur a donc un doute, une hésitation. Le fantastique invite le lecteur à se poser des questions de type existencielles. Qu'y a t'il aprés la mort ? La science peut elle tout expliquer? Sommes nous réellement seuls?

*
* *

Dans Le Horla de Maupassant, le lecteur ne sait pas comment interpréter le surnaturel.

Si le lecteur choisit d’admettre que le Horla est un fantôme, un être issu de l’au delà, nous basculons dans le MERVEILLEUX puisqu’on accepte le surnaturel.

Si le lecteur choisit d’expliquer scientifiquement Le Horla ( par la folie, ou la maladie ) nous basculons dans l’étrange puisqu’on explique le surnaturel.

Le fantastique , c’est cet ENTREDEUX , entre le merveilleux et l’étrange.

Le fantastique provoque l’effroi, le doute, l’hésitation.

Le fantastique a un point commun avec l’étrange et le merveilleux : LE SURNATUREL.

*

* *

Et vous, qu'en pensez vous ?

 

 

ShareThis

Publié dans Cours.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article